NORMANDIE   CANNAGE

NORMANDIE CANNAGE

Atelier artisanal de Valérie Ducrocq pour la restauration traditionnelle en paillage et cannage. Ebénisterie de tout mobilier (chaise, fauteuil, cannage chaise prix fourniture pour cannage *** Atelier 48 rue de la vieille route beaucé 27320 Marcilly la campagne *** tél: 0232581487 *** Email normandie.cannage@wanadoo.fr

Publié le par normandie cannage

Meubles emblématiques du style Louis-Philippe

Les principaux meubles produits dans le style Louis-Philippe sont :

Les sièges Chaise Louis Philippe paillée couleur
Les sièges ont une apparence plutôt massive

. En effet les innovations majeures sont techniques, à savoir que leurs piètements sont souvent munis de roulettes et la garniture de leur assise est rembourrée de crins ou de ressorts. La chaise type du style Louis-Philippe se caractérise par une armature moulurée, un dossier cintré et ajouré, des pieds antérieurs (avant) tournés en balustre ou cambrés et des supérieurs (arrière) en sabre. Le dossier ajouré peut prendre plusieurs formes (croisillons, barres transversales ou « à la cathédrale »).

Le fauteuil gondole est très fréquent ainsi que le fauteuil à dossier droit. Le fauteuil-Voltaire connaît son essor. C'est un fauteuil bas sur pieds et profond de siège qui dispose d'un haut dossier cambré

Les canapés sont généralement à deux ou trois places. La méridienne est toujours très populaire.

Fauteuil crapaud Louis-Philippe
Chaise Louis-Philippe
Méridienne louis-philippe
Les tables et guéridons
Les tables sont souvent de formes rondes ou ovales. Il y a toujours des tables à jeu (parfois en demi-lune). On trouve beaucoup de tables « utilitaires ». On peut citer la tricoteuse, la table servante, la table de nuit de forme cylindrique, la coiffeuse ainsi que la barbière (très différente du style Empire). Il y a aussi des petites tables de salon.

Les guéridons ont un pied central qui peut être en bulbe. Le piètement se finit généralement par un trépied aux formes imposantes.

Les consoles d'appui ont souvent un dessus en marbre, des pieds sinueux et massifs terminés par des volutes et un socle massif lui aussi.

Console d'appui Louis-Philippe
Guéridon Louis-Philippe
 
Commode Louis-PhilippeLes armoires et commodes
Les armoires sont plutôt d'apparence massive avec ses plinthes et sa corniche en doucine.

La commode est de forme rectangulaire, elle possède de quatre à cinq tiroirs dont l'un est dissimulé derrière la moulure de type doucine situé sous le plateau du dessus généralement en marbre[7]. La commode-toilette fait son apparition.

On trouve des buffets dessertes et des bibliothèques.

Les meubles à écrire
Le bureau plat et le bureau de ministre ainsi que le bureau à cylindre sont toujours plébiscités. Le bureau en dos d'âne qui avait disparu depuis l'Empire fait son retour. On trouve de petits bureaux et secrétaires. Il y a le secrétaire haut à abattant ; le bonheur du jour, sorte de petite table surmontée d'un nid de tiroirs[7]. L'écran pupitre fait son apparition.

 
Lit en bateau Louis-Philippe

Les lits
On trouve principalement deux types de lit : le premier est le lit en bateau est similaire à la période précédente[5]. On peut noter cependant que la traverse inférieure est plus haute. Le second est le lit à dossiers droits[5].

 Nouveaux meubles[modifier]Le fauteuil crapaud : il est entièrement recouvert de tissu et ne laisse pas apparaître le bois.
La commode-toilette est dédiée à la toilette. C'est une commode étroite qui se compose généralement de quatre tiroirs et d'un plateau qui se soulève, laissant apparaître un marbre blanc et un miroir.
 Matériaux[modifier]Bois : les bois chauds et sombres sont à la mode. L'acajou, le palissandre et l'ébène comme bois exotiques ; l'if, la ronce de ronce de noyer ou encore le merisier comme bois indigènes. Le poirier et le hêtre sont appréciés comme bois noircis


Bronze : utilisé très exceptionnellement pour les appliques
Cuivre.