NORMANDIE   CANNAGE

NORMANDIE CANNAGE

Atelier artisanal de Valérie Ducrocq pour la restauration traditionnelle en paillage et cannage. Ebénisterie de tout mobilier (chaise, fauteuil, cannage chaise prix fourniture pour cannage *** Atelier 48 rue de la vieille route beaucé 27320 Marcilly la campagne *** tél: 0232581487 *** Email normandie.cannage@wanadoo.fr

Publié le par normandie cannage

Méridienne cannée

Le style Louis XV est initialement un style caractéristique de sièges, qui a ensuite influencé tous les arts de son époque.

Ce style fut une pure création des ébénistes et plus particulièrement le résultat d'une avancée technique majeure dans la fabrication des sièges. C'est la maîtrise parfaite des assemblages et de la résistance du bois qui permet de supprimer les lourdes entretoises, d'alléger les carcasses et d'oser les pieds galbés[1].

C'est presque toujours une innovation technique qui met fin à la répétition des styles classiques, qui permet d'explorer de nouvelles formes et qui déclenche l'apparition d'un renouveau stylistique. Cela est particulièrement vrai pour le style gothique, le style Louis XV et l'Art nouveau. Trois courants caractérisés par leurs lignes courbes et par l'acquisition de la maîtrise d'un matériau : la pierre pour le premier, le bois pour le deuxième, le métal pour le troisième.

Les inventeurs du style Louis XV sont de véritables créateurs au sens moderne du terme, qui révolutionnent la façon d'envisager le mobilier et la décoration intérieure.

De nombreux ouvrages font référence à ce style sous le nom de rocaille ou rococo, surtout quand il s'agit de projets complets de décoration intérieure faits par des ornemanistes.

Esthétique

 

Principales caractéristiques
Fauteuil d'époque Louis XV, Fauteuil à la reine, recouvert d'une tapisserie de Beauvais inspirée des Fables de La Fontaine.Le style Louis XV est un style que l'on pourrait qualifier de féminin :

il se caractérise par sa légèreté, en réaction au style Louis XIV où le mobilier devait dégager de la puissance et imposer le respect au point d'en devenir écrasant : le mobilier Louis XV est charmant, élégant, léger et invite plus à la détente et aux futilités de la cour qu'à la solennité.
c'est un mobilier commandé le plus souvent par ou pour les femmes : celles-ci, en effet, prennent une place importante à la cour, et font autorité en matière de décoration.
Ce style se caractérise par une recherche d'intimité et de confort. Les pièces se font plus petites et plus chaleureuses, les plafonds moins hauts, les boiseries sont peintes en tons doux (rose, crème, couleurs pastel).

C'est un style d'invention :

On voit ainsi apparaître le pied galbé (dit "pied Louis XV") qui est une évolution des pieds en forme de pattes animales, mais ici ce sont les pattes de biche, et non plus de lion qui sont prises comme modèle.
Pour la première fois depuis le Moyen Âge, on voit réapparaître l'asymétrie. Les petites commodes sont souvent asymétriques, mais toujours équilibrées ; il en résulte une impression de fantaisie, sans pouvoir dire pourquoi au premier coup d'œil.
On donne priorité au décor plus qu'à la forme utile, par exemple sur les commodes, les décors en bronze se prolongent d'un tiroir à l'autre, jusqu'à faire disparaitre l’intersection entre eux.
Le mobilier est repensé pour occuper tout l'espace des pièces, et non plus seulement la périphérie comme on peut le voir encore de nos jours au Château de Versailles. C'est ainsi que l'envers des dossiers est plus travaillé.
La ceinture des sièges devient galbée en plan mais aussi pour la première fois en élévation.
C'est l'apparition du dossier violoné et du dossier cabriolet (courbe en plan), pour les sièges qui sont au milieu de la pièce, bien qu’on utilise toujours le dossier à la reine (droit en plan), violoné ou non, pour les sièges destinés à rester le long des murs.


 OrnementationDSCF900300

 

 

C’est le règne des ornemanistes, nouvelle profession ancêtre des décorateurs : ils s'intéressent à un projet de décoration intérieure dans son intégralité, depuis les lambris, stucs et peintures jusqu'au meubles et aux lustres.

Les meubles Louis XV sont souvent ornés de motifs en bronzes dans le style rococo.

La marqueterie est d'abord abandonnée au profit du frisage où la beauté de l'essence (amarante, satiné, bois de rose et de violette…) prévaut; puis elle revient à la mode à partir de 1745 avec des représentations de bouquets de fleurs et/ou d'instruments de musique (sur le mobilier de cour), très fournies et colorées.

Des éléments de bronzes souvent finement ciselés et dorés au mercure rappelant les décors des boiseries (présents au niveau du tablier, chutes, poignées ou baguettes d'encadrement) laissent apparaître tout le répertoire du monde aquatique (rocailles, éléments feuillagés, feuilles d'acanthes, joncs) alors que les coquilles issues de la régence deviennent échancrées, gaudronnées...

Les sièges sont garnis de soieries fleuries, et sont souvent entièrement dorés.Mais aussi de cannage de  rotin, jamais de rempaillage.

Les meubles sont souvent garnis de panneaux de laques d'Extrême-Orient. Les recherches visant à imiter ces laques stimulent l'essor des laques européennes (vernis Martin).

 Mobilier

Meubles emblématiques du style Louis XV 

Le mobilier se compose essentiellement de petits meubles.

Les meubles les plus fabriqués sont :

les petites commodes à deux tiroirs et traverses cachées;
les petites tables ou dessertes;
toutes sortes de sièges;
les tables à jeux.